SCEAM 2022 : Les évêques catholiques d’Afrique appelés à faire entendre leur voix au monde

Le préfet du Dicastère de la Communication du Saint-Siège, le Dr Paolo Ruffini, déclare aux évêques d’Afrique que le monde a besoin d’entendre leurs voix et les appelle à une collaboration et à un réseautage accrus avec le Dicastère.
Selon vaticannews.va, dans son message aux évêques catholiques d’Afrique actuellement réunis à Accra, au Ghana, en assemblée plénière du Symposium des conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar, SCEAM, le Dr Ruffini a remercié les évêques pour leur coopération et leur a rappelé que le monde a besoin de savoir ce que font leurs églises locales.

MESSAGE FINAL DES EVEQUES DU SCEAM- AOUT 2022

« Je suis également heureux de vous rappeler que ce monde globalisé a également besoin de vous entendre et de ce que vous faites en tant qu’église locale dans vos différents diocèses. C’est très important. C’est pourquoi Radio Vatican est votre radio. Par conséquent, je voudrais appeler à une collaboration accrue, à une coopération accrue et à une mise en réseau accrue », a déclaré le Dr Ruffini.

D’après le Dr Ruffini, à travers la radio, à travers le web, à travers les médias sociaux, ils peuvent construire un système avec la mission d’alimenter la parole de vérité, basée sur l’expérience de la Pentecôte - entrelacée avec l’esprit de partage au lieu de celui de Babel.

Appel au partenariat avec Radio Vatican

Selon le Dr Ruffini, grâce à Radio Vatican, les peuples d’Afrique sont assurés d’avoir des informations fiables sur le Saint-Père, le Saint-Siège et sur l’Église universelle.

« Ainsi, je voudrais féliciter et reconnaître les efforts continus de communication à tous les niveaux, principalement à travers l’épanouissement des stations de radio et de télévision partout où elles opèrent dans l’Église, la Famille de Dieu, sur le continent, à l’étranger et en ligne. La plupart de ces stations de radio retransmettent (sur leurs stations de radio FM diocésaines) les bulletins quotidiens de Radio Vatican, diffusés en anglais, français, portugais, kiswahili et occasionnellement dans de nombreuses autres langues africaines. Ces émissions de radio quotidiennes, avec une information quotidienne, actualisée et vérifiée sur le Saint-Père et les différents Dicastères du Saint-Siège, sont rassurantes pour les peuples du continent africain et du monde en général », a déclaré le Dr Ruffini.

Sur ce, il invite les diocèses d’Afrique à intégrer sur les pages d’accueil de leurs sites Web, un widget développé par le Dicastère pour la Communication. Le widget, qui est une petite application autonome, importe automatiquement sur la page d’accueil diocésaine les dernières mises à jour sur le Pape, son Angélus du dimanche, les discours, les audiences du mercredi et les bulletins d’information quotidiens du bureau de presse du Vatican.

La radio, le média le plus important pour l’Afrique

Pour le préfet du Dicastère pour la Communication du Saint-Siège, le poste de radio FM ordinaire continue d’être le moyen de communication le plus important pour l’Afrique

« Sur un continent où des millions de personnes n’ont toujours pas accès à Internet ou peuvent difficilement se permettre les coûts prohibitifs de la connectivité Internet, la popularité de la radio perdure. La radio s’est avérée avoir la portée géographique la plus large par rapport à Internet, à la télévision ou même au journal. De nombreux diocèses catholiques d’Afrique possèdent des stations de radio FM », dit le Dr Ruffini.

Le Symposium des Conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar (SECAM) a été inauguré par le Pape Saint Paul VI lors de sa visite apostolique en Ouganda en 1969 après qu’il eut canonisé les martyrs de ce pays en 1964.
Les évêques catholiques d’Afrique se réunissent à Accra du 25 juillet au 1er août, sous le thème « Propriété du SCEAM ; sécurité et migration en Afrique et dans les îles ».

DOCICO/CEPR
Source : vaticannews.va