RWANDA : Les Directeurs nationaux des OPM d’Afrique réunis à Kigali pour discuter des questions liées aux Œuvres Missionnaires

JPEG - 63.2 ko
Photos souvenir de la 10e Session des Directeurs nationaux des OPM d’Afrique , à Kigali-Rwanda

Les directeurs nationaux des Œuvres Pontificales Missionnaires (OPM) d’Afrique francophone, lusophone et hispanophone, se sont réunis à Kigali dans le cadre de leur 10ème session africaine. Cette rencontre eut lieu au Centre Pastoral St-Paul depuis le mardi 26 février 2019 et avait pour objet « trouver des solutions aux divers défis rencontrés dans l’œuvre missionnaire de l’Église de nos jours. » Tout au début de la rencontre, ils se sont sentis satisfaits d’avoir trouvé ce moment opportun dans leur mission : « Cela va nous permettre d’élargir nos horizons, de trouver des stratégies, de relever différents défis et de trouver des solutions pour une mission toujours efficace » se sont-ils exprimés.

Dans son mot de bienvenue, Mgr. Antoine KAMBANDA, archevêque de Kigali, a expliqué aux participants que l’objectif de cette session à Kigali était de témoigner de la solidarité qui doit caractériser les églises particulières dans leur mission de porter l’évangile du Christ jusqu’aux extrémités de la terre. Il a ajouté que le thème de la rencontre « L’Église du Christ en mission dans le monde : défis et perspectives » offrira aux participants l’occasion de réfléchir aux grands défis de l’Église catholique à l’heure actuelle et de proposer des alternatives pour poursuivre sa mission sans perdre courage.

JPEG - 37.9 ko
De Gauche à droite : Mgr Antoine Kambanda, Archevêque de Kigali et Soeur Roberto TREMALELLI, Secrétaire des OMP à Rome.

Mgr Antoine a également exhorté les participants à partager les expériences de chaque église nationale représentée, dans le but de renforcer les initiatives existantes en vue de faire face aux défis de la mission. Se référant à la dynamique du mois missionnaire qualifié d’extraordinaire par le pape François, Mgr Archevêque a présenté ses souhaits qu’il soit intense et fructueux pour promouvoir les initiatives et intensifier singulièrement la prière, la proclamation de l’Evangile, la réflexion biblique et théologique sur la mission, les œuvres de la charité chrétienne et les actions concrètes de coopération et de solidarité entre les Églises.

Mgr Anaclet MWUMVANEZA, évêque de Nyundo et président des OPM (œuvres pontificale missionnaire) au Rwanda qui a ouvert cette session, a souhaité qu’elle soit un moment opportun pour répondre à l’appel du pape François qui a proclamé le mois d’octobre 2019 « Mois missionnaire extraordinaire » dans sa lettre à l’occasion du centenaire de la promulgation de la lettre apostolique « Maximum illud », en octobre 2017. Il a également indiqué 4 objectifs à atteindre soit :
(a) relever les principaux défis de l’activité missionnaire de l’Église et proposer les réponses à privilégier pour un missionnaire pastoral pour un meilleur avenir de l’Église ;
(b) trouver des réponses concrètes et pertinentes dans la mission des participants afin que l’Eglise influence les gens à vivre la diversité des religions dans le respect mutuel ;
(c) proposer les stratégies tirées de l’Évangile pour la paix et une politique durable dans le monde, en particulier en Afrique ;
(d) élaborer des stratégies pour encourager davantage la générosité des chrétiens africains et d’autres moyens possibles de financer la mission.

Quant à Sœur Roberta TREMALELLI, Secrétaire générale de l’œuvre Pontificale de l’Enfance Missionnaire, elle a dit que cette session lui a permis d’approcher le contexte africain et de faire l’expérience de l’Eglise-famille de Dieu : « Nous avons la responsabilité d’éveiller en chaque baptisé, laïc, consacré et ministre ordonné, l’attention de l’un sur l’autre et le souci de la ‘missio ad gentes’. Ainsi, chaque église particulière a le devoir de promouvoir une dynamique de formation ouverte à la communion ecclésiale universelle en soutenant l’évangélisation et ouvrant la coopération entre les églises », a-t-elle souligné.

Un peu d’historique

L’histoire de l’Église catholique attribue l’origine des OPM à quatre grands témoins de l’Évangile, dont Pauline Marie Jaricot (Œuvre de la propagation de la foi), Mgr. Charles-Auguste Marie de Forbin-Janson (Œuvre pontificale de la sainte enfance), Jeanne Bigard (Œuvre de saint Pierre Apôtre) et le bienheureux père Paolo Manna (Union missionnaire pontificale).

JPEG - 52.2 ko
Participants à la session des Directeurs Nationaux des OMP d’Afrique à Kigali

Selon le portail www : fr.zenit.org, les OPM ont pour objectif de « promouvoir l’esprit missionnaire universel au sein du Peuple de Dieu ». .... Plus de 140 pays ont une direction nationale des Œuvres Pontificales Missionnaires. Et depuis leur fondation, les Œuvres Missionnaires Pontificales ont pour objectif principal de soutenir l’évangélisation, sans toutefois exclure l’aide caritative, sociale, médicale, etc. Elles soutiennent les communautés catholiques des pays dits « du Sud » à faire face en priorité à leurs engagements pastoraux.
L’axe d’intervention des OPM chapeaute quatre composantes essentielles, à savoir l’œuvre pontificale de la Propagation de la Foi, l’œuvre pontificale de Saint Pierre Apôtre, l’œuvre pontificale de l’Enfance Missionnaire et celle de l’Union Pontificale Missionnaire.

La cérémonie d’ouverture de cette 10ème session qui se tient à Kigali au Rwanda depuis le 26 février courant s’achèvera le 3 mars 2019. Réunissant plus d’une cinquantaine de participants, elle a été rehaussée par la présence des Excellences Mgr Antoine KAMBANDA, Archevêque de Kigali, Mgr Anaclet MWUMVANEZA, Évêque de Nyundo et Président OPM au Rwanda, Messieurs les Abbés IN JE HWANG, secrétaire à la Nonciature et Elie HATANGIMBABAZI, Directeur national des OPM-Rwanda, Rufin NGOUBUO, Délégué continental des OPM Afrique francophone, lusophone et hispanophone et Sœur Roberta TREMALELLI, Secrétaire Générale de l’Oeuvre Pontificale de l’Enfance Missionnaire à Rome.

J-Marie Vianney UWitonze, DOCICO