Dimanche, 26-06-22

26. Dim. – R – TREIZIEME DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE – CHARLES LWANGA ET COMP.Mrs, So24- G, C, P des Mrs JOURNEE DU LAÏCAT [1]. On omet la mémoire de St. Antoine de Padoue. Les lectures sont celles du 3juin et 30juin (Voir le Sanctoral). 1ère Lecture : 2 M 7,1-2.9-14 ; Ps 124(123),2-3, 4-5, 7b-8 ; 2ème lecture : Rm 8, 31b-39 ; Evangile : Jn 12,24-26. Collecte pour la Commission des Laïcs.

PREMIERE LECTURE - Deuxième Livre des Maccabées 7:1-2,9-14

[1]Il arriva aussi que sept frères ayant été arrêtés avec leur mère, le roi voulut les contraindre, en leur infligeant les fouets et les nerfs de bœuf, à toucher à la viande de porc interdite par la loi.
[2]L’un d’eux se faisant leur porte-parole : "Que vas-tu, dit-il, demander et apprendre de nous ? Nous sommes prêts à mourir plutôt que d’enfreindre les lois de nos pères."
[9]Au moment de rendre le dernier soupir : "Scélérat que tu es, dit-il, tu nous exclus de cette vie présente, mais le Roi du monde nous ressuscitera pour une vie éternelle, nous qui mourons pour ses lois."
[10]Après lui on châtia le troisième. Il présenta aussitôt sa langue comme on le lui demandait et tendit ses mains avec intrépidité ;
[11]il déclara courageusement : "C’est du Ciel que je tiens ces membres, mais à cause de ses lois je les méprise et c’est de lui que j’espère les recouvrer de nouveau."
[12]Le roi lui-même et son escorte furent frappés du courage de ce jeune homme qui comptait les souffrances pour rien.
[13]Ce dernier une fois mort, on soumit le quatrième aux mêmes tourments et tortures.
[14]Sur le point d’expirer il s’exprima de la sorte : "Mieux vaut mourir de la main des hommes en tenant de Dieu l’espoir d’être ressuscité par lui, car pour toi il n’y aura pas de résurrection à la vie."

Psaumes 124:2-8
[2]Sans l’Éternel qui nous protégea, Quand les hommes s’élevèrent contre nous,
[3]Ils nous auraient engloutis tout vivants, Quand leur colère s’enflamma contre nous ;
[4]Alors les eaux nous auraient submergés, Les torrents auraient passé sur notre âme ;
[5]Alors auraient passé sur notre âme Les flots impétueux.
[6]Béni soit l’Éternel, Qui ne nous a pas livrés en proie à leurs dents !
[7]Notre âme s’est échappée comme l’oiseau du filet des oiseleurs ; Le filet s’est rompu, et nous nous sommes échappés.
[8]Notre secours est dans le nom de l’Éternel, Qui a fait les cieux et la terre.

DEUXIEME LECTURE - Lettre de Saint Paul Apôtre aux Romains 8,31-39

[31]Que dirons-nous donc à l’égard de ces choses ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?
[32]Lui, qui n’a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui ?
[33]Qui accusera les élus de Dieu ? C’est Dieu qui justifie !
[34]Qui les condamnera ? Christ est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous !
[35]Qui nous séparera de l’amour de Christ ? Sera-ce la tribulation, ou l’angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l’épée ?
[36] selon qu’il est écrit : C’est à cause de toi qu’on nous met à mort tout le jour, Qu’on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie.
[37]Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés.
[38] Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir,
[39]ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur.

EVANGILE - Saint Jean 12,24-26
[24] En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.
[25]Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle.
[26]Si quelqu’un me sert, qu’il me suive ; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, le Père l’honorera.