Recherche

Espace membre

Accueil

Rwanda: Le Nonce Apostolique appelle les prêtres à la sainteté de Dieu

IMG 3087 2

«Seulement un saint prêtre peut devenir, dans un monde toujours plus sécularisé, un témoin transparent du Christ et de son Évangile! » a dit le Nonce Apostolique au Rwanda, Mgr. Andrzej Józwowicz aux prêtres  et Evêques, présents dans la cérémonie d’ordination sacerdotale à Kabgayi, le 22 juillet 2017.

Au début de la messe pour ce temps fort du jubilé de 100 ans du sacerdoce rwandais qui a laissé 63 ministres issus de neuf diocèses et des congrégations religieuses du Rwanda ordonnés prêtres, Mgr. Andrzej a indiqué que c’est à partir de la sainteté sacerdotale qu’une pastorale efficace peut croître, une vraie « cura animarum » (le soin des âmes).

«Les fruits qui durent suite aux efforts pastoraux proviennent de la sainteté du prêtre. C’est là le fondement! Le prêtre doit être un bon pasteur, comme l’affirme le Pape François, il doit posséder l’odeur de son troupeau de sorte que les brebis le sentent et le suivent sans avoir peur » a poursuivi le Nonce Apostolique au Rwanda.

Mgr. Andrzej Józwowicz a, par ailleurs, demandé au clergé rwandais, à l’instar de premiers missionnaires, d’être les ministres de la miséricorde et de la réconciliation, les hommes de la parole de Dieu, les évangélisateurs généreux et infatigables. «Vous avez été choisis par le Seigneur Jésus, non pas pour faire carrière, mais pour exercer ce service», a-t-il souligné.

S’adressant spécialement aux nouveaux ordonnés prêtres, le Nonce leur a demandé d’être toujours d’authentiques témoins de la Parole de Dieu qu’ils proclament. «Faites-le sans avoir peur de dialoguer avec une bonté fraternelle avec les autres confessions chrétiennes, avec les autres religions et aussi avec la manière de penser du monde contemporain qui ne partage pas toujours nos convictions et nos valeurs», a-t-il recommandé.

Le centenaire du jubilé du sacerdoce au Rwanda sera célébré le 07 octobre 2017, également à Kabgayi.

DOCICO/CEPR 

Discours intégral de S.E. Mgr. Andrzej Józwowicz, Nonce Apostolique au Rwanda,
lors de la Messe d’Ordinations sacerdotales à l’occasion du Centenaire du Sacerdoce au Rwanda
Kabgayi, le 22 juillet 2017.
- Excellence, Mgr. Philippe RUKAMBA, Évêque de Butare et Président de la Conférence Episcopale du Rwanda,
- Excellence, Mgr. Thaddée NTIHINYURWA, Archevêque de Kigali et vice- Président de la Conférence Episcopale du Rwanda,
- Excellence, Mgr. Smaragde MBONYINTEGE, Évêque de Kabgayi, et Pasteur du Diocèse qui est l’hȏte de ce mémorable événement religieux.
- Chers confrères dans l’Épiscopat,
- Distingués Représentants de l’autorité gouvernementale et des autorités civiles et militaires,
- Révérends prêtres, religieux et religieuses, et principalement vous tous, chers diacres provenant de tous les diocèses du Rwanda ainsi que certains membres des Congrégations religieuses, vous qui dans quelques instants et lors du rite sacré de l’ordination sacerdotale deviendrez prêtres,
- Chers frères et sœurs dans le Christ,
Yezu akuzgwe!

La cérémonie solennelle d’aujourd’hui se déroule dans le contexte de la célébration du centenaire de l’ordination des premiers prêtres rwandais : le P. Donat Reberaho et le P. Balthazar Gafuku en octobre 1917. Ils ont été le fruit visible du travail d’Évangélisation commencé seulement 17 ans plus tôt par les Pères Missionnaires d’Afrique de Save et de Zaza, et surtout en raison de la grâce divine qui toucha le cœur sensible de ces jeunes rwandais qui ont répondu à l’appel du Seigneur de donner totalement leur vie au Christ et à la proclamation de son Évangile au peuple rwandais.

Comme nous pouvons le constater aujourd’hui, ce nombre impressionnant de candidats au sacerdoce au Rwanda est un signe très éloquent de la bénédiction de Dieu pour le peuple rwandais, de la grâce du Seigneur qui appelle les fils de ce peuple à proclamer la Bonne Nouvelle à tous, mais surtout aux marginaux, aux pauvres et les personnes affligées qui vivent aux périphéries de la vie humaine.

Maintenant, permettez-moi qu’au cours de mon discours, je m’adresse tout d’abord aux candidats à la prêtrise ainsi qu’à tous les prêtres, y compris les Évêques, en me servant de quelques pensées des Souverains Pontifes concernant le sacerdoce.

“Vous les prêtres, disait le Pape Saint Jean Paul II, vous devez être surtout les ministres de la miséricorde et de la réconciliation. Le prêtre est un témoin et un instrument de la miséricorde divine! N’oubliez jamais l’importance du service du confessionnal dans votre vie! C’est justement dans le confessionnal que votre paternité spirituelle se réalise de la façon la plus complète. Dans le confessionnal, donc, chaque prêtre devient témoin des grands miracles que la miséricorde divine opère dans l’âme qui accepte la grâce de la conversion. Il est cependant nécessaire que chaque prêtre au service de ses frères dans le confessionnal sache faire lui-même l’expérience de cette miséricorde de Dieu, grâce à sa propre confession régulière et à la direction spirituelle ».

Le prêtre est un homme en contact permanent avec Dieu. N’allez pas oublier ceci : que vous êtes appelés à être en contact particulier avec la sainteté de Dieu. En même temps, le prêtre vit chaque jour, successivement, la descente de cette sainteté de Dieu vers l’homme de sorte qu’étant en contact permanent avec la sainteté de Dieu, il devienne lui-même un saint. C’est pourquoi, chers diacres, vous devez être des hommes de prière parce que la prière façonne le prêtre et le prêtre se façonne à travers la prière. Le temps consacré à la rencontre intime avec Dieu est toujours le temps le mieux employé, parce que cela profite à lui-même et aussi à son travail apostolique. 

N’oublions jamais que le Christ a besoin de saints prêtres! Le monde d’aujourd’hui a besoin de saints prêtres! Cela veut dire que même notre pays, le Rwanda, a aussi besoin de saints prêtres! Seulement un saint prêtre peut devenir, dans un monde toujours plus sécularisé, un témoin transparent du Christ et de son Évangile! Ce n’est que de cette façon que le prêtre peut devenir un guide pour les hommes et un maître de sainteté! Les hommes, et encore davantage les jeunes, attendent un tel guide! Le prêtre peut être un guide et un maître seulement dans la mesure où il devient lui-même un témoin authentique! Pour en arriver là, la formation, l’étude, la mise à jour sont indispensables, aussi pour apprendre à vivre en communion et en bons termes avec son propre Évêque et avec les autres prêtres ainsi qu’en harmonie avec les orientations de l’Église universelle. 

 C’est à partir de la sainteté sacerdotale qu’une pastorale efficace peut croître, une vraie « cura animarum » (le soin des âmes). Les fruits qui durent suite aux efforts pastoraux proviennent de la sainteté du prêtre. C’est là le fondement! Le prêtre doit être un bon pasteur, comme l’affirme le Pape François, il doit posséder l’odeur de son troupeau de sorte que les brebis le sentent et le suivent sans avoir peur.

Le prêtre est également appelé à être l’homme de la parole de Dieu, un évangélisateur généreux et infatigable, comme les premiers missionnaires. De nos jours nous en voyons encore plus l’urgence en face de la tâche immense de la « nouvelle évangélisation ». Les hommes d’aujourd’hui attendent du prêtre que la parole qu’il proclame soit tout d’abord vécue de façon authentique par lui-même. Autrement, comme le donnait en avertissement le Pape François à l’occasion d’ordinations sacerdotales à Rome, « la parole sans l’exemple de la vie ne sert à rien : une vie double est une très mauvaise maladie pour l’Église… Vous avez été choisis par le Seigneur Jésus, non pas pour faire carrière, mais pour exercer ce service ».

Alors, bien chers candidats à la prêtrise, vous devez chaque jour de votre vie être d’authentiques témoins de la Parole de Dieu que vous proclamez. Faites-le sans avoir peur de dialoguer avec une bonté fraternelle avec les autres confessions chrétiennes, avec les autres religions et aussi avec la manière de penser du monde contemporain qui ne partage pas toujours nos convictions et nos valeurs.

Pour terminer, et tout en vous souhaitant une fructueuse célébration, en tant que Représentant du Saint-Père François, j’accorde à tous ceux qui sont ici présents la Bénédiction Apostolique. Tout en confiant à l’intercession de la Mère de Dieu, la Vierge de Kibeho, toutes vos prières et plus en particulier celles pour demander de saints prêtres pour le Rwanda qui soient vraiment « le sel de la terre, (de la terre ici) et la lumière du monde ». 

Imana ibahe umugisha!

 

Facebook | Twitter 

Copyright © 2014 Eglise Catholique Rwanda. Tous Droits Réservés.